Le lundi 4 juillet 2011 Thierry Magnier écrit à la médiathèque

Je le savais et je m'en doutais, il fallait que ça arrive un jour !

Et c'est fait !!!!!

Suis-je vieux ? En si mauvais état ?

Pour que vous souhaitiez me conserver !!!

On pourrait prendre ça comme quelque chose de désagréable, d'être pris pour un pauvre légume saisi et enfermé dans son bocal avec quelques aromates sans même pouvoir s'épanouir et offrir toutes ses délicatesses de goûts et de parfums ; ou encore congelé comme un poisson des rivières encore frétillant et avide de liberté, mais nos conservateurs sont des gens de goût.

Et puis je suis un peu déçu en fait, ce n'est pas moi dont il s'agit, mais de nos livres !

Chez nous, jamais nous ne faisons des livres prêts à penser, prêts à lire, que nenni que du bon : rien de congelé, de lyophilisé ou en boîte.

La bibliothèque de Château-Arnoux nous a choisi et c'est un grand honneur, depuis le début elle nous a suivi, encouragé, conseillé, invité... Bref, elle était là et est toujours à nos côtés pour parler de nos ouvrages. Depuis le début avec son oeil bienveillant, surveillé, nous avons toujours privilégié la création, la découverte de nouveaux talents, et toujours pris les risques nécessaires pour alimenter un vrai fonds !

Un catalogue vivant : quelle chance ! Quelle chance aussi d'être conservé pour la bonne cause : pour que tous nos livres, des plus petits aux plus grands soient reçus là où il fait bon être, avec une équipe plus que professionnelle, dorloté, choyé et aussi et surtout lus et partagés encore et encore.

Merci de nous lire,

Merci pour cette magnifique initiative,

Merci de nous conserver !

Thierry Magnier